Sécurité: l’Algérie continue de développer une “approche globale”

16 Outubro, 2018
|

L’Algérie continue à développer une approche “globale et intégrée” des stratégies visant à contribuer et à soutenir les actions de la communauté internationale, notamment en Afrique, pour atteindre les aspirations collectives en matière de sécurité, a soutenu lundi à Alger le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), président de l’Assemblée général d’Afripol, le Colonel Mustapha Lahbiri.

“Conscient de l’impact de la criminalité transnationale et le terrorisme sur la bonne gouvernance et sur la paix et la sécurité, mon pays continue, dans le sillage des réformes entreprises par le président de la République, à développer dans une approche globale et intégrée, des stratégies visant à contribuer et à soutenir les actions de la communauté internationale, notamment en Afrique, en vue d’atteindre les aspirations collectives en matière de sécurité”, a-t-il souligné à l’ouverture des travaux la deuxième Assemblée générale du mécanisme de coopération policière africaine (Afripol).

Il a exprimé l’engagement de l’Algérie pour le soutien d’Afripol dans l’accomplissement des objectifs qui lui sont assignés en vue de promouvoir l’architecture mondiale de coopération policière.

Pour lui, il est nécessaire de fédérer l’ensemble des capacités tendant à créer une alliance “solide et pérenne” entre les chargés de l’application de la loi d’une part et les secteurs publics et privés d’autre part à même de lutter “efficacement” contre l’évolution “accrue” de la criminalité émergente.

Il a relevé que cette 2ème AG “marquera une étape importante dans la poursuite de la mise en œuvre du plan d’action d’Afripol qui a enregistré des progrès tangibles, notamment en termes de renforcement des capacités, de développement du système d’information et de communication (Afsecom) et la promotion de la coopération policière régionale et internationale”.

M. Lahbiri a ajouté que cette action requérait la mobilisation de toutes les ressources pour “répondre aux objectifs stratégiques, opérationnels et tactiques de consolidation de l’architecture de paix et de sécurité en Afrique”.

Il a fait savoir que les évolutions enregistrées appelaient à “davantage de coordination et de collaboration avec les organisations policières internationales, dans une synergie d’action prenant en compte toutes les initiatives qui hissent Afripol vers l’excellence dans le respect des valeurs qui nous lient et des principes qui nous guident pour une gouvernance de sécurité mondiale efficiente”.

Il a observé également que cette 2ème session intervenait “au moment où le paysage criminel est impacté par la mondialisation, la virtualité,l’idéologie et la technologie”, estimant que cela constituait “un défi majeur pour la communauté policière tant au plan national, régional qu’international”.

Par ailleurs, M. Lahbiri a rendu un “vibrant hommage” au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour “son attachement indéfectible aux idéaux du panafricanisme et son soutien permanent” au processus de mise en œuvre d’Afripol, dans le cadre de la concrétisation de la paix, de la sécurité et du développement durable au sein du continent”.

Il a également salué les “efforts inlassables” du commissaire à la paix et la sécurité du l’Union africaine, Smail Chergui, dans la mise en œuvre de la stratégie de l’UA en vue de la consolidation de l’architecture de paix et de la sécurité, ainsi que l’engagement “indéfectible” du secrétaire général d’Interpol, Jurguen Stock, dans la lutte contre la criminalité organisée transnational et le terrorisme et le soutien “permanent” du SG du conseil des ministres arabes de l’Interieur, Mohamed Ben Ali Komane, à la promotion de la coopération policière régionale.