Règlement du conflit du Sahara occidental: il n’y a pas d’alternative à la négociation