Le soutien de l’Algérie à la lutte du peuple sahraoui émane des principes immuables de sa politique extérieure

27 Julho, 2016
|

ould khelifa
Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa, a affirmé mardi que la position de l’Algérie en faveur de la lutte du peuple sahraoui “émane des principes immuables de sa politique extérieur, basée sur le soutien aux causes justes”.

“La position de l’Algérie en faveur de la lutte du peuple sahraoui émane des principes immuables de sa politique extérieure, basée sur le soutien aux causes justes”, a souligné M. Ould Khelifa qui a reçu une délégation sahraouie conduite par le wali d’El Ayoun, Mohamed Yeslem Beïssat, précisant que la cause du Sahara Occidental “est une question de décolonisation, conformément aux résolutions onusiennes et décisions internationales”.

“L’Algérie qui a souffert des affres du colonialisme soutient le droit des peuples à l’autodétermination”, a rappelé M. Ould Khelifa, soulignant que cette position ferme “repose sur la déclaration du 1er novembre qui consacre la libération des peules du joug colonial”.

Il a réaffirmé “l’appui des dirigeants algériens, notamment président de la République, Abdelaziz Bouteflika et toutes les formations politiques à la cause sahraouie et son soutien lors des fora internationaux et régionaux”.

M. Ould Khelifa a félicité Ibrahim Ghali à l’occasion de son élection au poste de Secrétaire général du front Polisario et président de la République sahraouie et “le succès du congrès extraordinaire du front Polisario” qui s’est déroulé, selon lui, dans “une ambiance sereine et dans un cadre démocratique qui a prouvé au monde entier la cohésion du peuple sahraoui”.

Après avoir salué la “lutte du peuple sahraoui, M. Ould Khelifa a mis l’accent sur l'”importance de son unité nationale qui fait la force de sa résistance”.

Il a de ce fait exprimé son soutien à l’initiative de la commune d’Alger centre qui vise le renforcement des liens fraternels entre les représentants des deux peuples et l’échange d’expériences et de points de vues en matière de gestion local”.

Pour sa part, le wali d’El-Ayoun a souligné que “le soutien permanent de l’Algérie en faveur de la cause palestinienne est source de fierté pour le peuple sahraoui”, exprimant la reconnaissance du peuple et du gouvernement sahraouis au président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Les développements politiques et diplomatiques décisifs de la cause sahraouie au double plan africain et international ainsi que les résultats de la réunion d’aujourd’hui du Conseil de Sécurité concernant la reprise de la composante politique de la Minurso de ses fonctions, sont le résultat de la lutte continue du peuple sahraoui pour la reconnaissance internationale de son droit à l’autodétermination, a-t-il indiqué.

La rencontre a été marquée par la présence de la présidente du groupe parlementaire d’amitié et de fraternité Algérie-Sahara Occidental, Saida Ibrahim Bounab, et l’ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Alger, Hamoudi Bouchraya Beyoun.