L’Algérien Noureddine Amir élu président des Comités des droits de l’Homme de l’ONU

1 Junho, 2018
|

L’ancien diplomate algérien et professeur de droit, Noureddine Amir, a été élu mardi à New York, président des neuf Comités des droits de l’Homme de l’ONU.

Noureddine Amir a été élu lors d’une réunion sur le système des traités internationaux qui s’est tenue mardi à New York.

Titulaire d’un Doctorat en Droit et diplomate de carrière, le professeur Amir a exercé dans plusieurs postes diplomatiques avant d’être élu, la première fois, en 2001 en qualité d’expert au Comité pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD).

En 2017 il a été réélu triomphalement au même Comité pour un cinquième mandat de quatre ans qui a débuté en janvier 2018.

Avec son élection mardi, M. Noureddine Amir va présider les neufs organes de traités qui surveillent la mise en £uvre des principaux traités internationaux sur les droits de l’Homme.

Ces organes de traités sont des comités d’experts indépendants qui veillent à l’application des principaux traités internationaux sur les droits de l’Homme.

Ils font partie du système des Nations Unies pour la promotion et la protection des droits de l’Homme.

Il s’agit notamment du Comité des droits de l’Homme (CCPR), du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD), du Comité contre la torture (CAT), du Comité des disparitions forcées (CED), du Comité pour les droits de l’enfant (CRC), et du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDAW).