Feu Abdelmalek Guenaizia, une vie vouée à la défense de la liberté de son peuple et la souveraineté de sa patrie

5 Fevereiro, 2019
|

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de condoléances à la famille de feu Abdelmalek Guenaizia, ancien ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale, décédé lundi à l’âge de 83 ans, dans lequel il a affirmé que “l’Algérie a perdu un fils qui a voué sa vie à la défense de la liberté et la dignité de son peuple et de la souveraineté de sa patrie.
“J’ai appris avec une profonde affliction le décès du moudjahid Abdelmalek Guenaizia, qu’Allah bénit son âme et l’agréé dans son vaste paradis”, a affirmé le chef de l’Etat ajoutant que “l’Algérie a perdu un fils qui a voué sa vie à la défense de la liberté et la dignité de son peuple et de la souveraineté de sa patrie”.
Rappelant que “feu Abdelmalek Guenaizia s’était engagé, aux côtés de ses compagnons, dans la guerre de libération contre le colonialisme où il s’était illustré par une détermination sincère et infaillible, préférant le sacrifice corps et âme à une vie de résignation et d’abdication à un occupant qui a spolié la patrie et la dignité”, le président de la République a mis en avant le courage et la bravoure du défunt dans le combat “jusqu’à la victoire sur le colonisateur et le brandissement de l’étendard de la liberté et de l’indépendance à travers toutes les régions du pays”.

“Le regretté a eu un autre parcours, tout aussi noble que celui du message de la Guerre de libération pour la mise en place des fondements de l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), à laquelle il a contribué en servant, dans ses rangs, l’Algérie avec dévouement durant des décennies”, a relevé encore le Président Bouteflika, avant d’évoquer “les autres hautes fonctions qu’il a occupées avec le même dévouement au service de l’Algérie”.
“En partageant avec vous cette douloureuse épreuve, je tiens à vous exprimer mes sincères condoléances et ma profonde compassion, priant Dieu, le Tout puissant, d’accorder au défunt Sa Sainte miséricorde, de l’accueillir en Son vaste paradis en le comblant des rétributions promises aux fidèles Chouhada et moudjahidine, de vous assister et de vous apporter patience et réconfort”, a conclu le chef de l’Etat.