Candidatures à la présidentielle 2019: Véritable décantation au sein des partis politiques

5 Fevereiro, 2019
|

Une véritable décantation s’est opérée, ces derniers jours, pour l’élection présidentielle du 18 avril prochain, avec 14 responsables de partis politiques qui ont annoncé officiellement leur candidature à l’élection de la présidence de la République, un poste brigué aussi par les quatre partis de l’Alliance présidentielle qui ont opté pour la continuité avec la candidature de M. Abdelaziz Bouteflika.
Réunis samedi au siège du parti du Front de libération national (FLN) à Alger, les dirigeants des quatre partis de l’Alliance présidentielle (FLN, RND,TAJ et MPA), considèrent la candidature du Moudjahid Abdelaziz Bouteflika comme “le meilleur choix” pour le pays et pour la poursuite de son programme de réformes et de développement socio-économique.
Dans leur communiqué commun annonçant cette candidature, les quatre partis ont également salué les “réformes globales et profondes” lancées par le président Bouteflika, dont “l’histoire retiendra le nom pour avoir porté haut les couleurs de l’Algérie dans le concert des nations”.
Les 14 chefs de partis politiques ayant déjà procédé au retrait, auprès du ministère de l’Interieur, des formulaires de souscription de signatures individuelles pour officialiser leur candidature à l’élection de la présidence de la République, représentent les différentes tendances et courants politiques.
Il s’agit de Belaïd Abdelaziz, du Front El-Moustakbel, Adoul Mahfoudh, du Parti de la victoire nationale (PVN), Ali Benflis, du parti Talaie El Hourriyet, Ahmed Gouraya, du Front des jeunes démocrates pour la citoyenneté (FJDC), Ali Zeghdoud, du Rassemblement algérien (RA) et Guerras Fethi, du Mouvement démocratique et social (MDS).