Une conférence internationale sur “la Casbah” en février 2018 sous l’égide de l’UNESCO

30 Outubro, 2017
|

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi a annoncé samedi à Alger l’organisation d’une conférence internationale sur la Casbah d’Alger sous l’égide de l’UNESCO, en début février 2018.
M. Mihoubi a précisé, en marge de sa visite d’inspection dans  plusieurs communes d’Alger en compagnie du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, qu’une conférence internationale sur la Casbah “sera organisée en début février 2018 sous l’égide de l’UNESCO.
Cette rencontre permettra de mettre en exergue les efforts consentis par l’Algérie en matière de préservation de ce site historique classé au patrimoine mondial”.
La wilaya d’Alger, qui supervise l’opération de restauration et de réhabilitation de la Casbah d’Alger, entreprend une action accélérée en coordination avec les services du Ministère de la Culture, réunissant toutes les conditions pour le bon déroulement de cette opération, en choisissant des entreprises qualifiées dans l’aménagement et la  restauration afin de préserver la spécificité de ce site, a-t-il fait savoir

Plusieurs structures relevant du secteur de la culture à Alger ont été restaurées et aménagées dont quelques-unes mises au service d’intellectuels et d’artistes dans différents domaines, a précisé le ministre de la Culture, saluant les efforts de l’Etat dans la prise en charge et la protection des monument historiques et archéologiques, “symboles de l’identité nationale”.

La grotte de Cervantes (Belouizdad) sera classée patrimoine culturel national avant la fin 2017, compte tenu de la portée historique et littéraires de ce site, a-t-il annoncé, ajoutant, lors de sa visite d’inspection au projet de restauration de la Zaouia et du mausolée de Sidi M’hamed, que l’opération permettrait de dévoiler des informations historiques intéressante.
Par ailleurs, Mihoubi a estimé que les travaux de restauration de la Casbah d’Alger avaient permis “aux compétences algériennes de se distinguer”, saluant au passage la société turque qui a dirigé la restauration de la mosquée Ketchawa.
Il a précisé que les travaux de restauration entrepris dans la wilaya d’Alger et dans d’autres wilayas, notamment Constantine, Bejaïa et Laghouat, seront achevés dans les délais impartis au service de la mémoire nationale.
Le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a, pour sa part, indiqué que les opérations de restauration menées dans la Casbah d’Alger avançaient à un bon rythme, précisant que “ce projet bénéficiera en 2018 d’enveloppes  financières supplémentaires”

Rappelant que l’enveloppe financière initiale consacrée à la restauration de la Casbah s’élevait à 24 milliards de dinars, M. Zoukh a souligné que la plupart des entreprises chargées de la réalisation de ces travaux étaient  algériennes.

Le wali d’Alger a fait savoir que la réouverture de la Mosquée Ketchaoua où les travaux ont été achevées relevait de la compétence du ministre des Affaires religieuses et des wakfs.
Le directeur du patrimoine au ministère de la Culture, Mourad Bouteflika, a, de son côté, annoncé l’organisation de deux conférences en prévision de la Conférence internationale sur la Casbah qui se tiendra les 30 et 31 octobre. La première conférence portera sur “l’aspect juridique de la propriété privée dans la Casbah” et la seconde sur “l’avenir de la Casbah et les moyens d’investir dans ce site historique touristique”, a-t-il précisé, ajoutant que des experts algériens et étrangers et des personnalités s’intéressant à l’antique Cité y prendront part.
Une table ronde sur la contribution de la société civile à la préservation de la Casbah est également prévue ultérieurement, a-t-il dit.
M. Mihoubi a, par ailleurs, inspecté plusieurs projets de restauration de bâtisses et sites à dimension historique dans la capitale, notamment la Pierre d’Icosium à Bab Azzoun, Djenan Raïs-Hamidou dans la commune d’El Biar, la Zaouïa de Sidi M’hamed Bou Qobrine et la Grotte de Cervantès dans la commune de Belouizdad.