Maiga salue la “disponibilité” de l’Algérie à rester au côté du Mali dans sa quête de paix et de stabilité

16 Janeiro, 2018
|

Le Premier ministre malien, Soumeylou Boubèye Maïga, a salué samedi à Alger, la “disponibilité ” de l’Algérie à rester au côté du Mali pour la restauration de la paix et de la stabilité dans ce pays.

“La rencontre que j’ai eue avec mon homologue algérien a été une occasion de constater la confirmation de la disponibilité de l’Algérie à rester au côté du Mali pour que nous puissions avancer sur la voix de la stabilisation du pays”, a déclaré M. Maïga à l’occasion du point de presse qu’il a conjointement animé avec le Premier ministre Ahmed Ouyahia.

Rappelant que l’accord de paix et de réconciliation au Mali est issu du processus d’Alger, M. Maïga a souligné que l’Algérie “joue un rôle important et majeur dans ce qui concerne la paix, la stabilité et la sécurité au Mali et dans la sous-région”, exprimant le souhait des autorités maliennes de pouvoir “réaliser des avancées significatives” et parvenir à la stabilisation de l’ensemble de son territoire.

Il a rappelé dans ce sens que le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika avait séjourné durant les années 60 à Gao (Nord du Mali), où il dirigeait le front Sud de la Guerre de libération d’Algérie.

M. Maïga a également relevé que son pays “tente de s’inspirer de l’expérience algérienne en matière de réconciliation nationale”, estimant que cette expérience “constitue un bon cas d’école en la matière”.

Il a ajouté que sa visite en Algérie était une occasion de “procéder à une évaluation des relations algéro-maliennes et d’envisager de leur donner un nouvel élan” en maitrisant notamment les “enjeux sécuritaires”.