L’Algérie a franchi d’importantes étapes pour assurer sa sécurité alimentaire

5 Fevereiro, 2019
|

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, a affirmé, samedi à Sidi Bel Abbès, que l’Algérie a réussi à franchir d’importantes étapes pour assurer sa sécurité alimentaire.
Présidant l’ouverture de la “journée nationale sur les légumineuses alimentaires”, au siège de la wilaya, en présence des représentants du Conseil interprofessionnel de la filière des légumineuses et des agriculteurs locaux, le ministre a souligné que “l’Algérie a réussi, dans le cadre de la stratégie du président de la république, Abdelaziz Bouteflika, à développer le secteur de l’agriculture et à franchir de grandes étapes pour assurer sa sécurité alimentaire, une des constantes de la souveraineté nationale”.
M. Bouazgui a mis l’accent sur la nécessité de conjuguer les efforts de différents acteurs du secteur pour relever la production, répondre aux besoins alimentaires et assurer la sécurité alimentaire.

“Depuis 2000, une réelle mobilisation nationale a été initiée au profit de l’agriculture et du développement rural à travers la mise en place d’un plan national de développement agricole. Il vise à améliorer les conditions de vie des populations rurales, préserver le patrimoine forestier, moderniser la pêche et le développement durable de l’aquaculture”, a déclaré le ministre.
“L’Etat a débloqué, dans ce cadre, plus de 3.000 milliards DA en mobilisant les différents mécanismes de soutien à travers l’ensemble du territoire national”, a-t-il dit, tout en précisant que “grâce à la politique de développement et la dynamique économique, le secteur de l’agriculture participe actuellement à hauteur de 12,3 % du PIB et réalise une croissance de 3,25 %, une valeur productive de plus de 3.216 milliards DA”.
Concernant la filière des légumineuses, le ministre a indiqué qu’elle représente une des matières stratégiques eu égard à son poids économique agricole, son importance dans le système de production et consommation locale qui touche 35 wilayas et emploie plus de 200.000 personnes.
“La surface cultivée, l’année dernière, a dépassé les 112.000 has alors que la production a atteint 1,3 million de quintaux soit l’équivalent de 16 milliards DA, réalisant un taux de croissance de l’ordre de 60 PC par rapport à l’année 2010”, a-t-il rappelé.
Par ailleurs, Abdelkader Bouazgui a annoncé que son secteur aspire à intensifier la culture des légumineuses en assurant les ressources hydrique, des semences de bonne qualité, les machines et en encourageant les techniques de modernisation de la filière.

Selon le même responsable, son département œuvre à réduire les terres en jachère en introduisant des légumineuses alimentaires . Dans ce cadre, il a signalé que plus de 78.000 has de terres en jachère ont été récupérés dont 10.000 has réservés à la culture des légumineuses.
S’agissant de la wilaya de Sidi Bel Abbès, le ministre a fait savoir qu’elle constitue un pôle agricole par excellence. Elle occupe la 2ème place au niveau national en matière de production du lait, la 3ème place en matière de production d’orge, la 5ème place en production d’avoine outre différentes cultures comme elle est un pôle important de matériel agricole.
Le ministre a écouté, lors de cette rencontre, les préoccupations des agriculteurs concernant notamment la disponibilité de l’eau et du machinisme.
Abdelkader Bouazgui doit visiter, lors de cette tournée, une pépinière privée, une exploitation agricole de production de fruits relevant de la société algérienne de Metidja dans la commune de Tabia et une autre d’arboriculture fruitière de Tenira.
Il inspectera aussi le complexe de matériel agricole “SAMPO-CMA” du chef-lieu de wilaya et le projet de réalisation du centre de formation et de vulgarisation agricole.