Droits de l’homme: l’Algérie distinguée de manière exceptionnelle par l’UA

22 Julho, 2016
|

sellal distinctionL’Union africaine (UA), dans le cadre de la décennie sur les droits de l’homme en particulier les droits de la femme, a décerné lundi à Kigali (Rwanda) un prix exceptionnel, “Le Prix des Prix”, en reconnaissance des efforts fournis par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour la promotion du rôle de la femme dans la société.

Ce Prix a été remis par la présidente de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, au Premier ministre, Abdelmalek Sellal, lors de la cérémonie de clôture de la 27ème session de la Conférence ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA.

Cette distinction a été créée exceptionnellement à cette occasion et consacre le “leadership” de l’Algérie en Afrique en matière de promotion des droits de l’homme qu’ils soient politique, économique ou sociaux.

L’Algérie a reçu aussi le “Prix du développement social” en hommage aux “efforts et à la politique qui été menée par le chef de l’Etat en la matière”.

A cette occasion, M. Sellal, qui représente le président Bouteflika aux travaux du sommet, a été invité par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement à prononcer la motion de remerciement, dans laquelle il a salué l’adoption des décisions de “grande ampleur répondant aux défis de l’heure”, en soulignant en particulier la décision “historique” sur le financement de l’Union africaine.

A ce titre, il a exprimé sa profonde gratitude au Président Idris Deby Itno pour la “compétence et la dextérité” avec lesquelles il a conduit les travaux et les “résultats remarquables obtenus”.

“Nous voulons exprimer notre haute appréciation au Président Paul Kagame du Rwanda, pays hôte, pour l’accueil et l’hospitalité exceptionnelle et toute africaine réservée à toutes les délégations et participants depuis notre arrivée dans ce beau pays”, a-t-il ajouté.

“Nous voulons également exprimé notre admiration pour l’œuvre de transformation socio-économique conduite sous la houlette du Président Kagame, faisant de ce pays naguère victime du terrible génocide de 1994, un modèle de développement et de réconciliation nationale”, a-t-il poursuivi.

M. Sellal a aussi salué Mme Dlamini Zuma et toute son équipe pour la compétence avec laquelle elle a conduit la préparation de ce Sommet qui s’est conclu dans des conditions “très satisfaisantes”.