Cinq partis politiques lancent un Rassemblement pour une nouvelle République

20 Março, 2019
|

Cinq partis politiques ont lancé, mardi à Alger, une initiative le “Rassemblement pour une nouvelle République”, à travers laquelle “ils ont exprimé leur attachement à la poursuite du processus électoral et appelé à la dissolution du parlement et son remplacement par une assemblée constituante”.
Lors d’une conférence de presse, les représentants du Parti national algérien (PNA), du Parti national libre (PNL), du Front de la bonne gouvernance (FBG), du Front du militantisme national (FMN) et du Mouvement el-Infitah ont annoncé la création du “Rassemblement pour une nouvelle République”, une initiative en faveur du “respect de la volonté du peuple qui a revendiqué, lors des marches pacifiques, le respect de la Constitution et exprimé son attachement à la poursuite du processus électoral”.
A travers cette initiative, ces cinq partis ont proposé “la dissolution des deux chambres du Parlement et son remplacement par une assemblée constituante qui supervisera la gestion de la période de transition et aura pour missions la formulation de la nouvelle Constitution et l’élaboration de la nouvelle loi relative au régime électoral”.
Dans ce contexte, les partis ont salué les marches pacifiques populaires, organisées à travers le pays, depuis le 22 février, mettant en exergue “la conscience politique du peuple algérien”.
Ils ont exprimé, à cette occasion, “leur soutien à la volonté populaire aspirant au changement de manière à préserver l’intérêt suprême du pays et leur rejet de toutes tentatives d’ingérence étrangère dans les affaires internes du pays, quels que soient les circonstances et les motifs”.